Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 10:15

Le Quartier Royal est le siège du pouvoir bruxellois. Il abrite le palais royal, le Parlement, le parc de Bruxelles, des banques, des ambassades, le palais des beaux arts... C'est dans ce dernier bâtiment que j'ai visité le musée consacré à Magritte. Un musée récent puisqu'il a ouvert ses portes en 2009. Sur une surface de 2 500 m2 sont exposées 200 oeuvres de l'artiste surréaliste.

En m'y rendant, je me suis arrêtée devant le carillon du Mont des Arts, une gigantesque horloge automatique, installée à l'occasion de l'Exposition Universelle de Bruxelles en 1958. 24 cloches jouent en alternance et des figurines historiques et folkloriques marquent les heures sur une rosace en forme d'étoile. 

J'ai aussi admiré la façade du musée des instruments de musique et flâné dans le parc de Bruxelles.

Trois jours à Bruxelles - 6. Le Quartier Royal
Trois jours à Bruxelles - 6. Le Quartier Royal
Trois jours à Bruxelles - 6. Le Quartier Royal
Trois jours à Bruxelles - 6. Le Quartier Royal
Trois jours à Bruxelles - 6. Le Quartier Royal
Trois jours à Bruxelles - 6. Le Quartier Royal
Trois jours à Bruxelles - 6. Le Quartier Royal
Trois jours à Bruxelles - 6. Le Quartier Royal
Trois jours à Bruxelles - 6. Le Quartier Royal
Trois jours à Bruxelles - 6. Le Quartier Royal
Trois jours à Bruxelles - 6. Le Quartier Royal
Trois jours à Bruxelles - 6. Le Quartier Royal
Trois jours à Bruxelles - 6. Le Quartier Royal
Trois jours à Bruxelles - 6. Le Quartier Royal
Trois jours à Bruxelles - 6. Le Quartier Royal
Trois jours à Bruxelles - 6. Le Quartier Royal
Repost 0
Published by Nadine Groenecke - dans Bruxelles Quartier royal
commenter cet article
12 juillet 2014 6 12 /07 /juillet /2014 07:01

Rue Charles Buls, tout près de la Grand-Place, les touristes caressent la statue d'Everard t'Serclaes, Cette tradition, dont l'origine est assez obscure, porterait bonheur. Le monument, composé de plusieurs bas reliefs, rend hommage à celui qui libéra Bruxelles de l'emprise du Comte de Flandre, le 24 octobre 1356 et qui fut ensuite assassiné, en 1688.

Trois jours à Bruxelles - 5. Aux alentours de La Grand-Place

Le Manneken-Pis se trouve quant à lui, dans le quartier Saint-Jacques. La statuette en bronze était, le jour de mon passage, dans le plus simple appareil (parfois, elle est revêtue du costume d'un personnage célèbre ou d'un vêtement en lien avec un événement). Symbole de Bruxelles, on retrouve "Le gamin qui pisse" en version chocolat dans les vitrines de nombreuses boutiques. Rue des Boucher, on peut voir le pendant féminin du Manneken-Pis, la Jeannecke-Pis.

Trois jours à Bruxelles - 5. Aux alentours de La Grand-Place
Trois jours à Bruxelles - 5. Aux alentours de La Grand-Place
Trois jours à Bruxelles - 5. Aux alentours de La Grand-Place

Les Galeries Royales Saint-Hubert sont parmi les plus anciennes d'Europe. Elles se composent de : la Galerie de la Reine, la Galerie du Roi et la Galerie des Princes. Surnommées autrefois "Le Parapluie de Bruxelles", en référence à  la verrière qui les recouvre, elles abritent des magasins de luxe (maroquinerie, chocolatiers, décoration...), des espaces culturels (librairies, théâtres), des restaurants, des cafés et des appartements.

Trois jours à Bruxelles - 5. Aux alentours de La Grand-Place
Trois jours à Bruxelles - 5. Aux alentours de La Grand-Place
Trois jours à Bruxelles - 5. Aux alentours de La Grand-Place
Trois jours à Bruxelles - 5. Aux alentours de La Grand-Place
Trois jours à Bruxelles - 5. Aux alentours de La Grand-Place
Trois jours à Bruxelles - 5. Aux alentours de La Grand-Place
Trois jours à Bruxelles - 5. Aux alentours de La Grand-Place
Trois jours à Bruxelles - 5. Aux alentours de La Grand-Place
Trois jours à Bruxelles - 5. Aux alentours de La Grand-Place
Trois jours à Bruxelles - 5. Aux alentours de La Grand-Place
Repost 0
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 11:00

Restons sur les saveurs et, après celles de Prague, découvrons celles de Bruxelles. La réputation du chocolat belge n'est plus à faire, ni celle des gaufres. Les étalages des vitrines attirent l'oeil et mettent les papilles en émoi. La célèbre Maison Dandoy, propose quant à elle de délicieux spéculoos déclinés dans des parfums variés ainsi que d'autres biscuits tout aussi appétissants.

Les restaurants et les brasseries sont nombreux et le fameux bistro A la mort subite était bondé lorsque j'y suis entrée. A La Brouette, restaurant installé dans une des maisons de la Grand-place, j'ai retrouvé les croquettes aux crevettes découvertes lors d'un précédent séjour en Belgique. Il s'agit de crevettes grises accommodées avec une sauce béchamel et panées. Et en accompagnement, j'ai bien entendu opté pour les frites !

Trois jours à Bruxelles - 4. Les saveurs bruxelloises
Trois jours à Bruxelles - 4. Les saveurs bruxelloises
Trois jours à Bruxelles - 4. Les saveurs bruxelloises
Trois jours à Bruxelles - 4. Les saveurs bruxelloises
Trois jours à Bruxelles - 4. Les saveurs bruxelloises
Trois jours à Bruxelles - 4. Les saveurs bruxelloises
Trois jours à Bruxelles - 4. Les saveurs bruxelloises
Trois jours à Bruxelles - 4. Les saveurs bruxelloises
Trois jours à Bruxelles - 4. Les saveurs bruxelloises
Trois jours à Bruxelles - 4. Les saveurs bruxelloises
Repost 0
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 11:46

Marcel Conrad, Assistant parlementaire belge, a lui aussi soulevé le problème d'absence d'harmonisation en matière de groupes sectaires. Selon les pays, un groupe peut ou pas être considéré comme une secte et selon les textes européens, la notion de secte n'a pas de définition juridique. La constitution d'une secte fait partie de la liberté fondamentale, on ne peut donc pas lui associer de jugement de valeur.

Ce fut ensuite au tour de David Clark, représentant de la FECRIS auprès de l'ONU, à New York d'intervenir. Il a été lui même membre d'une secte sans le savoir. Il a présenté un diaporama sur les défenseurs des groupes sectaires.

Luigi Corvaglia, psychologue italien, Vice-président de l'ONG CeSAP (Centro Studi sugli Abusi Psicologici) de Bari s'est lui aussi appuyé sur un diaporama pour présenter son thème baptisé "Le libre choix de l'esclavage". Son intervention, fine et drôle, a été très appréciée.

Les personnes qui le souhaitaient pouvaient ensuite, durant la pause-café, participer à une visite du bâtiment, avec découverte de la Chambre des représentants et du Sénat. Je n'ai évidemment pas raté cette occasion.

Trois jours à Bruxelles - 3.02 Colloque de la FECRIS (Après-midi)
Trois jours à Bruxelles - 3.02 Colloque de la FECRIS (Après-midi)
Trois jours à Bruxelles - 3.02 Colloque de la FECRIS (Après-midi)
Trois jours à Bruxelles - 3.02 Colloque de la FECRIS (Après-midi)
Trois jours à Bruxelles - 3.02 Colloque de la FECRIS (Après-midi)
Trois jours à Bruxelles - 3.02 Colloque de la FECRIS (Après-midi)
Trois jours à Bruxelles - 3.02 Colloque de la FECRIS (Après-midi)
Trois jours à Bruxelles - 3.02 Colloque de la FECRIS (Après-midi)
Trois jours à Bruxelles - 3.02 Colloque de la FECRIS (Après-midi)
Trois jours à Bruxelles - 3.02 Colloque de la FECRIS (Après-midi)
Trois jours à Bruxelles - 3.02 Colloque de la FECRIS (Après-midi)
Trois jours à Bruxelles - 3.02 Colloque de la FECRIS (Après-midi)
Trois jours à Bruxelles - 3.02 Colloque de la FECRIS (Après-midi)

C'est la Vice-présidente et représentante de la FECRIS auprès du Conseil de l'Europe et de l'ONU à Genève, Danièle Muller-Tulli, qui a conclu ce colloque. Un bus nous a ensuite acheminés à l'hôtel de ville où nous avons été reçus par le bourgmestre de Bruxelles (voir précédent billet).

Après cette journée très fournie et riche de rencontres, j'ai pu mieux comprendre pourquoi il était très difficile de lutter contre les courants sectaires qui ne cessent d'évoluer, de changer de forme et de champs d'activité. J'ai réalisé aussi l'absolue nécessité d'une réflexion nationale et d'une meilleure coordination au niveau international. Il reste vraiment beaucoup à faire pour empêcher les groupes sectaires de bafouer les droits de l'homme et de provoquer des drames humains.

Repost 0
Published by Nadine Groenecke - dans Colloque FECRIS 2014 Bruxelles
commenter cet article
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 09:55
Trois jours à Bruxelles - 3.01 Colloque de la FECRIS (Matin)

Le lundi 24 mars, j'étais invitée à participer au collogue de la FECRIS (Fédération Européenne des Centres de Recherche et d'Information sur le Sectarisme) qui se déroulait dans la salle des congrès de la Chambre des Représentants, au Palais de la Nation.

La FECRIS est une association créée en 1994, devenue ONIG à statut participatif auprès du Conseil de l'Europe en 2005 et ONG à statut consultatif spécial du Conseil économique et social des Nations Unies en 2009. Elle poursuit divers objectifs énoncés comme suit sur son site : "Grouper les associations européennes représentatives concernées par les organisations contemporaines de type sectaire et totalitaire, représenter les associations membres devant les institutions européennes, alerter les instances et institutions internationales en cas d'agissements délictueux en la matière, participer à l'élaboration de l'Espace judiciaire européen en la matière, constituer un réseau d'informations international et effectuer des recherches et des études dans tout domaine pouvant faire l'objet de dérives sectaires".

Ce colloque rassemblait 125 personnes venues de nombreux pays, les discours des intervenants étaient, par conséquent, traduits en trois langues.

Trois jours à Bruxelles - 3.01 Colloque de la FECRIS (Matin)

Avant d'entrer dans la maison des Parlementaires, j'ai photographié cette surprenante oeuvre d'art contemporaine conçue par l'artiste flamand Arne Quize. Elle est composée de planchettes en bois supportées par des piliers. L'ensemble, situé rue de Louvain, est destiné à faire la jonction entre les deux immeubles composant le Parlement flamand.

Trois jours à Bruxelles - 3.01 Colloque de la FECRIS (Matin)

C'est le député fédéral belge André Frédéric qui a débuté le colloque. Il nous a expliqué que la lutte contre les dérives sectaires n'était pas simple, au plan national et encore moins au plan européen, la permissivité étant différente selon les pays. La France est pionnière en la matière, elle a fait voter la loi contre l'abus de faiblesse (loi About-Picard) en 2001 et les Belges se sont inspirés de cette loi française pour créer la leur qui était sur le point d'être adoptée. M. Frédéric a évoqué quelques affaires de dérives sectaires en cours en Belgique, notamment celle du Père Samuel, que je ne connaissais pas et qui fait couler beaucoup d'encre actuellement. J'ai pu, par la suite, discuter avec l'une des victimes, présente au colloque.

Président de la FECRIS depuis 2009, Tom Sackville a ensuite pris la parole pour retracer les origines de l'association. Dans son pays, l'Angleterre, la lutte contre les dérives sectaires n'est pas non plus tâche facile.

Laurette Onkelinx, Vice-Première ministre et ministre des Affaires sociales et de la santé publique belge,  a quant à elle annoncé la prochaine mise en place, en Belgique, d'un cadre légal pour la pratique de la psychothérapie, afin d'éviter la multiplication des dérives. Il faudra donc désormais avoir suivi une formation reconnue pour pouvoir pratiquer une discipline complémentaire à la médecine classique.

Laurent Chambaud, docteur en médecine, en France, a ensuite parlé de l'atteinte à l'égalité des chances. Les inégalités de santé sociales et territoriales deviennent en effet de plus en plus criantes. Certains groupes sectaires font des campagnes contre les vaccinations, les dépistages, proposent des régimes aberrants, refusent la transfusion sanguine... La prévalence des maladies chroniques, le manque d'espace pour le dialogue entre le médecin et le soignant, l'augmentation sans précédent de l'accès à l'information grâce à Internet sont des facteurs favorisant la floraison de pratiques sans contrôles. Pour s'en prémunir, M; Chambaud a indiqué qu'il était nécessaire de développer un système public d'information dans le domaine de la santé et qu'il était aussi indispensable d'apprendre aux jeunes à exercer leur libre-arbitre.

Luc Willems, nous a ensuite présenté le travail du CIAOSN (Centre d'Information et d'Avis sur les Organisations Sectaires Nuisibles) dont il est le Président en Belgique. Il a expliqué qu'il était actuellement difficile de défendre les victimes, car certains groupes mettent en avant la liberté de croyance, c'est le cas par exemple de la scientologie.

Serge Blisko, Président de la MIVILUDES (Mission Interministérielle de Vigilance et de Luttes contre les dérives sectaires) en France, a souligné l'importance du rôle de l'état dans la lutte contre des groupes désormais à l'état "gazeux", mobiles et impalpables, mais dont l'emprise est toujours aussi forte. L'Etat se doit de protéger les personnes de tous âges qui n'ont pas la capacité d'exploiter leur pouvoir de liberté.

Hans Werner Carlhoff, ex-Président du groupe de travail interministériel sur les sectes et psycho-groupes du Baden-Württemberg en Allemagne, a développé le thème de l'abus des droits de l'homme par les organisations sectaires. Il a été confronté à des centaines de cas, certains parfois tragiques quand il s'agissait de victimes mineures.

Durant la pause-café, j'ai discuté littérature avec une Suédoise très sympathique. Elle venait d'entreprendre la lecture d'un ouvrage qui l'enthousiasmait et qu'elle s'est empressée de sortir de son sac à main. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que c'était "Le Grand Meaulnes" !  

Charles-Henri et Christine de Védrines, deux Français, victimes d'un manipulateur pendant dix ans. sont venus témoigner. J'avais évoqué leur affaire dans un précédent billet, après avoir assisté à une conférence organisée par l'association Secticide, au cours de laquelle ils étaient intervenus. Je les ai retrouvés avec grand plaisir et nous avons partagé plusieurs repas ensemble, dont celui qui suivait cette matinée de colloque, au restaurant parlementaire.

Sandro Sandini, Directeur du Bureau NREV (Bureau des Nouvelles Religiosités), du Grand Duché du Luxembourg, a lui dressé le portrait de la société actuelle, société en pleine mutation et en proie à des problèmes économiques, sources de tensions. 550 000 personnes vivent dans son pays, en partie des Luxembourgeois et en partie des résidents étrangers. Ce visage multiculturel ne va pas sans poser problème. Il entraîne notamment de la xénophobie, encouragée par certains groupes sectaires.On dénombre pas moins d'une centaine de sectes dans le Grand Duché du Luxembourg. Elles gravitent autour de nombreux domaines : le sport, les salons de beauté, le coaching, le scoutisme, les séjours linguistiques... Pour limiter leurs pouvoirs, la loi contre l'abus de faiblesse a été votée.

Trois jours à Bruxelles - 3.01 Colloque de la FECRIS (Matin)
Repost 0
Published by Nadine Groenecke - dans colloque FECRIS 2014 Bruxelles
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 05:27

L'hôtel de ville, d'architecture gothique (XVème siècle), est le seul vestige médiéval de la Grand-Place. Les statues de la façade représentent les ducs et les duchesses de Brabant. Au sommet du beffroi, on distingue celle de Saint-Michel, patron de la ville.

Après le colloque auquel j'ai participé (que j'évoquerai dans mes deux prochains billets), tout notre groupe a été reçu dans la salle gothique de l'hôtel de ville. Le bourgmestre, Yvan Mayeur, a présenté un bref historique des lieux puis, nous avons été conviés à une réception qui s'est déroulée dans la salle des mariages. Nous avons pu avoir accès au balcon et à sa vue imprenable sur la Grand-Place, un merveilleux souvenir.

Trois jours à Bruxelles - 2.03 La Grand-Place (L'hôtel de ville)
Trois jours à Bruxelles - 2.03 La Grand-Place (L'hôtel de ville)
Trois jours à Bruxelles - 2.03 La Grand-Place (L'hôtel de ville)
Trois jours à Bruxelles - 2.03 La Grand-Place (L'hôtel de ville)
Trois jours à Bruxelles - 2.03 La Grand-Place (L'hôtel de ville)
Trois jours à Bruxelles - 2.03 La Grand-Place (L'hôtel de ville)
Trois jours à Bruxelles - 2.03 La Grand-Place (L'hôtel de ville)
Trois jours à Bruxelles - 2.03 La Grand-Place (L'hôtel de ville)
Trois jours à Bruxelles - 2.03 La Grand-Place (L'hôtel de ville)
Repost 0
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 19:45
Interview par Bob Boutique à Bruxelles
Repost 0
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 06:09

Face à l'hôtel de ville, la Maison du Roi, bâtiment de style néogothique, abrite le musée de la ville de Bruxelles. Ses collections et expositions retracent l'histoire du lieu, tour à tour halle au pain, siège du tribunal duccal, siège de l'administration de la ville et musée. Le bâtiment côtoie des maisons bourgeoises et des maisons de corporations.

Trois jours à Bruxelles - 2.02 La Grand-Place (La Maison du Roi)
Trois jours à Bruxelles - 2.02 La Grand-Place (La Maison du Roi)
Trois jours à Bruxelles - 2.02 La Grand-Place (La Maison du Roi)
Trois jours à Bruxelles - 2.02 La Grand-Place (La Maison du Roi)
Trois jours à Bruxelles - 2.02 La Grand-Place (La Maison du Roi)
Trois jours à Bruxelles - 2.02 La Grand-Place (La Maison du Roi)
Trois jours à Bruxelles - 2.02 La Grand-Place (La Maison du Roi)
Trois jours à Bruxelles - 2.02 La Grand-Place (La Maison du Roi)
Trois jours à Bruxelles - 2.02 La Grand-Place (La Maison du Roi)
Trois jours à Bruxelles - 2.02 La Grand-Place (La Maison du Roi)
Repost 0
Published by Nadine Groenecke - dans Bruxelles Maison du roi Grand-Place
commenter cet article
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 07:39
Trois jours à Bruxelles - 2.01 La Grand-Place (Les maisons des corporations)

Voici ci-dessus l'aile de la place que j'ai préférée. Elle rassemble des maisons ayant appartenu à des artisans et des marchands. Au XVème siècle, ils étaient regroupés en associations appelées corporations. Ces dernières, très puissantes, participaient au gouvernement de la ville. Chaque métier avait sa propre corporation qui établissait un règlement à respecter. Les maisons que l'on peut voir sur les photos correspondent à la corporation : des Boulangers, des Graissiers, des Ebénistes, des Archers, des Bateliers et des Merciers. Toutes portent un nom : Le Roi d'Espagne, La Brouette, Le Sac, La Louve, Le Cornet, Le Renard.

Trois jours à Bruxelles - 2.01 La Grand-Place (Les maisons des corporations)
Trois jours à Bruxelles - 2.01 La Grand-Place (Les maisons des corporations)
Trois jours à Bruxelles - 2.01 La Grand-Place (Les maisons des corporations)

L'aile sud de la place abrite L'Arbre d'Or, (Maison de la corporation des Brasseurs), aujourd'hui musée de la brasserie, un restaurant réputé : le Cygne (Maison de la corporation des Bouchers), L'Etoile (Maison du représentant du souverain), la maison de la Rose et la maison du Mont Thabor (maisons particulières).

Trois jours à Bruxelles - 2.01 La Grand-Place (Les maisons des corporations)

La maison des Ducs de Brabant est constitué de 7 édifices avec une façade unique : La Renommée, l'Ermitage, La Fortune (Maison de la corporation des Tanneurs), Le Moulin à vent (Maison de la corporation des Charpentiers et Charrons), La Colline (Maison de la corporation des "Quatre couronnés : sculpteurs, maçons, tailleurs de pierre et ardoisiers), La Bourse. 

Repost 0
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 18:36

Evidemment, pas question de faire l'impasse sur la Grand-Place, considérée comme l'une des plus belles du monde. Les édifices de style flamand italo-espagnol (les maisons de corporations, l'Hôtel de ville et la Maison du Roi) affichent des façades somptueuses croulant sous les ornements baroques et les dorures. 

En 1695, sur l'ordre de Louis XIV, les troupes françaises ont détruit les précédentes constructions. Seules la façade et la tour de l'Hôtel de ville ont résisté. 

Je vous présenterai plus en détail les principaux bâtiments dans mes prochains billets.

Trois jours à Bruxelles - 2.0 La Grand-Place
Trois jours à Bruxelles - 2.0 La Grand-Place
Trois jours à Bruxelles - 2.0 La Grand-Place
Trois jours à Bruxelles - 2.0 La Grand-Place
Trois jours à Bruxelles - 2.0 La Grand-Place
Repost 0
Published by Nadine Groenecke - dans Bruxelles Grand-Place
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Nadine Groenecke
  • Le blog de Nadine Groenecke
  • : Littérature, voyages, sorties culturelles
  • Contact

Biographie

Je suis née le 29 septembre 1963 dans l'ouest de la France, à Le Mazeau, petit village niché au coeur du Marais poitevin. En 1984, je quitte la Vendée pour rejoindre mon futur mari, alors militaire à Etain dans la Meuse et, en septembre, j'obtiens un poste d'enseignante en gestion administrative au lycée de la Doctrine Chrétienne à Verdun (aujourd'hui lycée Sainte-Anne). Mon premier fils naît dans la "Cité de la Paix" en 1988. Après un séjour de trois ans en Allemagne, à Friedrichshafen, retour à Verdun en 1992 où je réintègre mon poste d'enseignante l'année suivante, le temps de mettre au monde mon deuxième fils. C'est en 2004 que je m'essaie à l'écriture, le virus ne m'a plus quittée depuis ; je signe mon premier contrat quatre ans plus tard avec les éditions belges Chloé des Lys.

Recherche

Avis de lecteurs

Trop-plein

N°1

N°2

N°3

N°4 

Sauvetages

N°1

N°2

N°3

N°4

Je ne suis qu'une oeuvre d'art

N°1

N°2

N°3

N°4

Points de vente

- Centre Leclerc de Verdun

- Site éditeur (prix le plus bas)

Attention ! La maison d'édition est fermée
durant les vacances scolaires (belges)

- Site : chapitre.com

- Site : le furet du nord

- Site : sauramps.com

- Site : librairie dialogues.fr

- Site : place des libraires

- Contact direct : nadine.groenecke@laposte.net