Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 05:36

Patrice MacelT'as qu'à leur dire, qui a déjà à son actif six romans, est un auteur meusien que je côtoie lors des salons auxquels je participe, en Meuse ou dans les autres départements lorrains. Profondément attaché à ses racines, il évoque sa terre natale dans tous ses livres. J'avais déjà lu et apprécié "Les fenêtres" et je viens de découvrir "T'as qu'à leur dire !" qui m'a également fait passer un excellent moment de lecture.
L'histoire se passe dans les années soixante-dix et a pour cadre une ferme familiale. Rosa, veuve de soixante-quatorze ans, y vit seule avec son chat Pinpin et supporte mal d'être délaissée par ses trois enfants. Heureusement, elle peut compter sur son amie Constance pour lui remonter le moral.
Habituée à une vie rude, sans confort, Rosa va tout de même un jour se résoudre à améliorer son quotidien, en suivant les conseils de son amie.
Elle commence par engager un retraité pour de menus travaux puis entreprend de rénover entièrement sa demeure : toiture neuve, ravalement de façade, installation d'une nouvelle cuisine et du chauffage central, aménagement d'un jardin paysagé... Plus rien ne semble arrêter la vieille dame qui décidPatrice Macele aussi de renouveler sa garde-robe et de s'offrir un voyage en Egypte avec Constance. Ce nouveau train de vie ne manque pas de faire jaser  dans le village. Et comme prévu par Constance, les enfants de Rosa, inquiets de voir leur mère dépenser subitement sans compter, se manifestent enfin.
J'ai aimé ce livre pour différentes raisons : tout d'abord parce qu'il est truffé de dialogues drôles et savoureux, comme en témoignent les deux extraits ci-dessous :
" - Tu crois qu'il y aurait l'autre saloperie de Cricri ? commence Rosa.
  - La grosse ? Tu penses ! Bien sûr qu'elle y serait, cette peste. Rien que pour s'assurer qu'on est bien passées à trépas, elle viendrait, rétorque Constance. Et pis, je l'ai croisée hier matin, t'aurais vu comme elle était nippée ! Un vrai sac à patates !"
" - Bon allez, ce coup-ci, j'te laisse car j'veux rentrer avant qu'il fasse noir. Des fois qu'un violeur traîne dans les parages !
- Oh, qu'est-ce que t'es bête quand tu t'y mets. Qui voudrait de vieilles biques comme nous ?"

J'ai aussi aimé ce livre parce que Patrice évoque avec beaucoup de tendresse et de sensibilité le quotidien de personnes âgées qui vivent dans le souvenir et dans l'espoir d'obtenir plus d'attention de la part de leurs proches. Parce que "nos vieux" ont tendance à cacher leurs sentiments et leurs émotions, ils disparaissent souvent sans avoir révélé ce qu'ils avaient sur leur coeur. Mais Rosa finira, elle, par parler grâce à Constance. Car, "T'as qu'à leur dire !", c'est aussi une très belle histoire d'amitié. Un livre de qualité donc et dont je ne peux que recommander la lecture.    

Plus d'infos sur l'auteur à l'adresse suivante : ttp://patrice-macel-ecrivain.fr/

Repost 0
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 07:05

PIC 1379bisDernières photographies de Dijon, prises du haut de la Tour Philippe Le Bon où, après avoir monté les 316 marches, on a droit à une vue exceptionnelle.
L'édifice,  construit entre 1450 et 1460 par l'architecte Jean Poncelet, est haut de 46 mètres. Il était à l'origine une tour de guet, ensuite devenue une tour symbolique du pouvoir et de la puissance des ducs de Bourgogne et de l'Etat bourguignon.

La visite ne peut se faire qu'accompagné et à certaines heures en empruntant un escalier à vis qui mène à la terrasse surplombant la ville.
J'ai regretté de ne pas recevoir d'explications de la part du guide. Il s'est contenté d'attendre que notre groupe ait terminé d'admirer le panorama.

PIC 1349PIC 1364PIC 1350PIC 1353PIC 1372

Repost 0
Published by Nadine Groenecke
commenter cet article
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 06:39

Dijon compte 700 hectares de parcs et jardins publics, j'ai eu le temps de découvrir deux d'entre d'eux : Le jardin Darcy et L'Arquebuse.PIC 1336Le jardin Darcy comporte un remarquable choix d'essences : tilleuls argentés, érables planes, sycomores pourpres et negundo, sophora du Japon, oranger des Osages... Un imposant monument de style néo-renaissance  apporte fraîcheur et romantisme au lieu avec son bassin surmonté de terrasses à balustrades.PIC 1338A l'entrée du parc, on peut voir "L'ours blanc", une reproduction de l'oeuvre du sculpteur bourguignon  François Pompon, réalisée par son ami Henry Martinet en 1937.PIC 1403L'Arquebuse, qui abrite le Musée-Jardin des sciences, s'étend sur cinq hectares et demi dont deux sont consacrés au jardin botanique. On y cultive environ 3 500 espèces indigènes ou exotiques. PIC 1398PIC 1396PIC 1401PIC 1414

Repost 0
Published by Nadine Groenecke
commenter cet article
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 08:53

PIC 1325Notre périple en Bourgogne s'est achevé dans le département de la Côte d'Or, à Dijon, une ville au riche patrimoine.
Deux grandes périodes expliquent cette remarquable architecture : celle du règne des grands ducs de Bourgogne, de 1363 à 1477 et celle du transfert du Parlement de Bourgogne de Beaune à Dijon, en 1480.
Le centre ancien de Dijon a gardé un certain nombre de maisons médiévales typiques avec leur rez-de-chaussée à arcades en pierre et leurs étages à pans de bois.
PIC 1387
Les halles, inscrites à l'Inventaire des Monuments Historiques en 1975, couvrent 4 000 m2 et abritent quatre pavillons. Leur construction fut achevée en 1875. La disposition de la toiture est fortement inspirée de celles des halles centrales de Paris.  

PIC 1394A quelques centaines de mètres des halles se dresse Notre-Dame, une des plus célèbres églises gothiques de France.

PIC 1327

De nombreux autres édifices religieux jalonnent la ville tels que la somptueuse chapelle des Elus  construite sous Louis XV dans un style rocaille. Elle se trouve au sein du Palais des Ducs, bâtiment qui abrite aussi le musée des beaux arts. Actuellement en rénovation, il ne m'a pas été possible de voir le tombeau des Ducs mais j'ai tout de même pu admirer les pleurants du tombeau de Philippe le Hardi. PIC 1380PIC 1376PIC 1343Face au Palais des Ducs, la place de la Libération, où trônait jusqu'en 1792 une statue équestre de Louis XIV,  a été pensée pour sublimer le pouvoir du roi.    PIC 1377bis

Repost 0
Published by Nadine Groenecke
commenter cet article
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 06:46

Après les pivoines, voici venu le temps des hortensias, des fleurs que j'adore.PIC 1459

Repost 0
Published by Nadine Groenecke
commenter cet article
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 06:46

Contes bizarres 2 3Après la parution en 2007 de Contes bizarres, qui a séduit bon nombre de lecteurs, les Editions Chloé des Lys ont publié, en 2011, une nouvelle série d'histoires de Bob Boutique. Pour avoir lu le premier tome, je savais à quoi m'attendre avec le deuxième. Et une nouvelle fois, j'ai été conquise. Les onze contes présentés sont tout aussi désopilants, voire plus, que ceux contenus dans le précédent livre. Quant au style, il est toujours aussi vivant, aussi imagé et encore plus incisif. En voici pour preuve quelques extraits :
"C'est un gargouillis dans l'estomac qui ramène notre Honoré de Balzac à la réalité, en lui rappelant que le restaurant vient d'ouvrir ses portes et que tout homme, même pendu comme une tétine à la bouche d'une nana, doit se sustenter".
"Elle était peut-être fainéante comme une tortue corse et plus inculte qu'une dinde de Noël mais elle était rusée, comme le sont toutes les femelles".
"Cette fille ne marchait pas, elle ondulait comme un voile de gaze dans la brise. Elle ne parlait pas, elle soufflait délicatement dans l'air des paroles fleuries avec un accent à la Lauren Bacall. Elle pétait sur une musique de Mozart et sortait des toilettes en laissant derrière elle des parfums de vanille et de jasmin tandis que la chasse d'eau se prenait un court instant pour un petit torrent de montagne".

Grâce à de telles comparaisons et à un registre de langue volontairement familier, Bob n'a pas son pareil pour mettre en scène les aventures d'êtres ordinaires ou extraordinaires qui provoquent ou subissent des
mésaventures que l'on n'aimerait pas vivre. Ses héros sont des personnages maléfiques (Une âme simple - La Bête), des manipulateurs (Il était une fois), des envieux (Tiquetique), des dépressifs (La ligne rouge), des rancuniers (Monsieur Albert), des originaux (Ma petite chérie), des messieurs Tout-le-monde qui dérapent (Sangria), des victimes de discrimination (Menteurs et Vériteurs) ou tout simplement des malchanceux (L'écureuil).
J'ai apprécié tous les textes mais j'ai eu un véritable coupBob boutique 2 de coeur pour L'idiote. Dans ce conte vraiment très original, Bob Boutique a
 imaginé un pays gouverné par une seule personne selon un système de loterie extrêmement simpliste : si vous avez plus de douze ans et que votre numéro est tiré au sort, vous devenez le dirigeant du pays durant une année. Et, aussi incroyable que cela puisse paraître, cette formule fonctionne à merveille ! Bob a-t-il eu cette idée saugrenue durant la période où la Belgique était privée de gouvernement ? En tout cas, il s'agit sans doute d'un pied de nez aux politiques. Pour en revenir à l'histoire en question, cette année, c'est une fillette, Julie Brisenoix, dite "l'idiote", qui est élue, au grand dam du Doktor Kimmer qui se serait bien vu à sa place. Comment pourrait-il s'y prendre pour évincer l'indésirable ? Eh bien, si vous voulez le savoir, lisez Contes bizarres 2, je vous garantis que vous serez surpris !

Découvrez également Actu, le site culturel de cet auteur touche-à-tout (Il est aussi caricaturiste, auteur-compositeur, chanteur de cabaret... ) :  
                                          http://www.bandbsa.be/contes.htm 

Repost 0
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 06:09

A Tournus, je n'ai pas manqué de visiter l'abbaye Saint-Philibert, ancien monastère bénédictin qui figure parmi les plus importants édifices romans de France. Elle doit son nom aux moines vendéens de Noirmoutier qui, fuyant l'envahisseur normand, sont venus s'y abriter et y déposer les reliques de leur Saint fondateur Philibert.
Dans les bâtiments annexes (réfectoire, cellier, salle capitulaire) sont présentées des expositions d'art.
PIC 1302PIC 1303PIC 1304PIC 1306
PIC 1307

Repost 0
Published by Nadine Groenecke
commenter cet article
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 06:46

Rendez-vous à la fête patronale de Goussaincourt, le 24 juin, où je serai présente pour dédicacer mes deux ouvrages aux côtés d'autres auteurs.
goussaincourt

Repost 0
Published by Nadine Groenecke
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 06:55

En poursuivant notre promenade au-delà du bourg, nous avons pu goûter au charme de la campagne bourguignonne avec ses vignes à perte de vue, ses jardins fleuris, ses vieilles portes de granges...PIC 1266PIC 1247PIC 1253PIC 1273PIC 1277PIC 1279PIC 1281PIC 1294PIC 1284PIC 1252

Repost 0
Published by Nadine Groenecke
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 07:24

C'est dans le charmant village de Lugny que mon mari et moi avons été hébergés pour une nuit. Nous avons été chaleureusement accueillis par Juliette Pélissier, propriétaire du gîte "Les granges de Saint-Pierre" :
                                          http://terresdefemme.free.fr/acchambres.htm.
Juliette est céramiste. Dans son atelier "Terre de femme", elle imagine des pièces uniques et des contenants pour Ikebana, elle propose aussi des cours de poterie.
PIC 1295
PIC 1296En arpentant les rues du village, nous avons découvert les maisons traditionnelles à galerie qui ont la particularité de disposer d'un large balcon couvert formant une coursive de circulation sur la façade principale.
Au-dessus des portes d'entrée des logis les plus anciens, nous avons aussi pu contempler de jolies enseignes d'artisan sculptées dans la pierre.  PIC 1256PIC 1259bisPIC 1289bisPIC 1263PIC 1264PIC 1285PIC 1286PIC 1291

Repost 0
Published by Nadine Groenecke
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Nadine Groenecke
  • Le blog de Nadine Groenecke
  • : Littérature, voyages, sorties culturelles
  • Contact

Biographie

Je suis née le 29 septembre 1963 dans l'ouest de la France, à Le Mazeau, petit village niché au coeur du Marais poitevin. En 1984, je quitte la Vendée pour rejoindre mon futur mari, alors militaire à Etain dans la Meuse et, en septembre, j'obtiens un poste d'enseignante en gestion administrative au lycée de la Doctrine Chrétienne à Verdun (aujourd'hui lycée Sainte-Anne). Mon premier fils naît dans la "Cité de la Paix" en 1988. Après un séjour de trois ans en Allemagne, à Friedrichshafen, retour à Verdun en 1992 où je réintègre mon poste d'enseignante l'année suivante, le temps de mettre au monde mon deuxième fils. C'est en 2004 que je m'essaie à l'écriture, le virus ne m'a plus quittée depuis ; je signe mon premier contrat quatre ans plus tard avec les éditions belges Chloé des Lys.

Recherche

Avis de lecteurs

Trop-plein

N°1

N°2

N°3

N°4 

Sauvetages

N°1

N°2

N°3

N°4

Je ne suis qu'une oeuvre d'art

N°1

N°2

N°3

N°4

Points de vente

- Centre Leclerc de Verdun

- Site éditeur (prix le plus bas)

Attention ! La maison d'édition est fermée
durant les vacances scolaires (belges)

- Site : chapitre.com

- Site : le furet du nord

- Site : sauramps.com

- Site : librairie dialogues.fr

- Site : place des libraires

- Contact direct : nadine.groenecke@laposte.net