Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 11:55

 

PIC 1650Dimanche dernier, comme je l'annonçais sur ce blog dans le billet précédent, j'ai participé à l'exposition artistique annuelle de Mussey. Je m'y suis rendue avePIC 1642c une amie qui fréquente, comme moi, l'atelier d'art de Verdun, elle même accompagnée d'une de ses amies.  Et, toutes les trois avons passé une excellente journée en compagnie de nombreux autres créateurs.

A peine le panneP2150169au annonçant le nom du village franchi, nous étions déjà arrivées sur notre lieu d'exposition : le groupe scolaire, beau bâtiment moderne doté de salles spacieuses et lumineuses où la plupart des exposants étaient déjà installés. Martine, mon amie, a accroché ses toiles sur la grille prévue à cet effet tandis que je disposais mes livres et mon classeur de dessins sur une table. Et toute de suite après, notre attention s'est portée sur le stand d'à côté : celui d'un jeune chocolatier.

Anthony Coëplet, PIC 1646vingt ans, avait revêtu sa tenue blanche de pâtissier et était déjà à pied d'oeuvre. Première étape de son travail : faire fondre le chocolat jusqu'à obtention de la température requise, indiquée par l'indispensable thermomètre. Pendant ce temps, sa petite amie, venue lui prêter main forte, garnissait avec application un présentoir de chocolats destinés à la dégustation. Inutile de dire que nous n'avons pas résisté très longtemps ! Nous avons même été les trois premières clientes et notre sachet de chocolats a vite été englouti.

Autour de nous, d'autres exposants étalaient eux aussi leur savoir-faire : toiles, poteries, bijoux, dessins à l'huile sur plume d'oiseau, raku, faÎence... de quoi satisfaire tous les goûts.  Un petit tour de salle pour faire connaissance et découvrir les oeuvres de chacun et nous étions de retour à notre stand. Aussitôt, PIC 1643les effluves de chocolat sont venus nous titiller les narines, nous attirant de nouveau du côté du jeune artisan...

Une fois le chocolat fondu et arrivé à bonne température, Anthony procédait au remplissage des moules que sa fidèle assistante et fiancée s'empressait ensuite d'emporter au réfrigérateur. 15 à 40 mn plus tard, les chocolats étaient prêts à être démoulés et dégustés.

Dès le matin, les visiteurs ont commencé à s'agglutiner autour du stand d'Anthony qui, très à l'aise,  répondait aux questions tout en continuant à  fabriquer ses chocolats. Blancs, noirs, pralinés, agrémentés de nougatine, de noix de coco, recouverts de colorants alimentaires, les chocolats surgissaient de lePIC 1645ur moule pour se retrouver quelques instants plus tard dans les sachets des gourmands qui ont continué à assiéger le stand tout au long de la journée. Les enfants, quant à eux, ont pu s'initier à la fabrication des chocolats en réalisant de la friture.

Pas de temps mort pour Anthony. Tout juste s'accordait-il une pause furtive pour distribuer quelques bisous sonores à sa copine sous notre oeil attendri. Et puis, ragaillardi, il reprenait sa tâche avec entrain et application.

Dans l'après-midi, sa maman et sa soeur jumelle sont venues lui rendre une petite visite, nous confiant au passage leur fierté face à ce fils et frère passionné par son métier. Puis ce fut le tour de l'ex-professeuPIC 1647r de pâtisserie, heureux de constater à quel point son enseignement avait porté ses fruits. Toujours prêt à apprendre, l'ancien élève écoutait attentivement les nouveaux conseils prodi-gués par celui qui lui a tout appris et nous disait ensuite toute sa reconnais-sance.

Chocolatier, un travail de passionné qui requiert minutie, rigueur, précision, organisation et rapidité, des qualités qu'Anthony, comme nous avons pu le constater, maîtrise déjà totalement malgré son jeune âge. Employé chez un pâtissier, il est également autoentrepreneur : il réalise ses gâteaux, ses entremets et chocolats sur commande. Le week-end prochain, il fabriquera des chocolats fourrés au gingembre destinés au salon de l'érotisme de Chaumont ! Il propose aussi des ateliers pratiques pour qui veut apprendre à confectionner ses propres chocolats. N'hésitez pas à le contacter, ses pro-duits  sont exquis et fabriqués avec des ingrédients de qualité et son savoir-faire n'a rien à envier à ses aînés. Voici son adresse et son e-mail :

  Anthony Coëplet

35 rue d'Haironville

55000 Saudrupt

anthony.coeplet@gmail.com   

Partager cet article

Repost 0
Published by Nadine Groenecke
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Nadine Groenecke
  • Le blog de Nadine Groenecke
  • : Littérature, voyages, sorties culturelles
  • Contact

Biographie

Je suis née le 29 septembre 1963 dans l'ouest de la France, à Le Mazeau, petit village niché au coeur du Marais poitevin. En 1984, je quitte la Vendée pour rejoindre mon futur mari, alors militaire à Etain dans la Meuse et, en septembre, j'obtiens un poste d'enseignante en gestion administrative au lycée de la Doctrine Chrétienne à Verdun (aujourd'hui lycée Sainte-Anne). Mon premier fils naît dans la "Cité de la Paix" en 1988. Après un séjour de trois ans en Allemagne, à Friedrichshafen, retour à Verdun en 1992 où je réintègre mon poste d'enseignante l'année suivante, le temps de mettre au monde mon deuxième fils. C'est en 2004 que je m'essaie à l'écriture, le virus ne m'a plus quittée depuis ; je signe mon premier contrat quatre ans plus tard avec les éditions belges Chloé des Lys.

Recherche

Avis de lecteurs

Trop-plein

N°1

N°2

N°3

N°4 

Sauvetages

N°1

N°2

N°3

N°4

Je ne suis qu'une oeuvre d'art

N°1

N°2

N°3

N°4

Points de vente

- Centre Leclerc de Verdun

- Site éditeur (prix le plus bas)

Attention ! La maison d'édition est fermée
durant les vacances scolaires (belges)

- Site : chapitre.com

- Site : le furet du nord

- Site : sauramps.com

- Site : librairie dialogues.fr

- Site : place des libraires

- Contact direct : nadine.groenecke@laposte.net