Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 06:42

PIC 1597Le weed-end dernier, à l'occasion des "journées du patrimoine", une balade au fil du temps était proposée à Marville, village situé dans le nord meusien, à dix kilomètres de la Belgique. J'avais déjà parcouru les rues de ce sPIC 1598 2ite historique exceptionnel mais je n'avais pas encore bénéficié d'une visite guidée, il était temps d'y remédier.

Je me suis donc rendue au point de rencontre, l'église Saint Nicolas, par laquelle notre groupe d'intéressés a commencé la visite. Classée monument histo-rique en 1920, l'édifice, dont la construction débuta au XIIIème siècle, abrite une remarquable tribune d'orgues de style gothique datant du XVème siècle, une vierge couronnée dont l'emplacement primitif était le trumeau du parvis de l'église au XIIIème siècle, plusieurs chapelles gothiques, l'applique funéraire  de Salentin de Gavroy (officier de Charles Quint), scellée sur une des colonnes de la nef centrale, la Piéta des Lépreux (XIIème siècle) et de nombreux autres trésors.

Nous avons ensuite retrouvé  l'air libre pour déambuler dans les rues du village afin d'y admirer les façades Renaissance des demeures cossues des négociants de la cité (tisserands, drapiers, pelletiers) qui témoignentPIC 1624 2 de la prospérité de Marville au XVIème et XVIIème siècle. Cinq siècles durant, du XIIIème au XVIIème, Marville a appartenu à la fois aux duchés de Bar et de Luxembourg. Cette particularité et la loi d'affran-chissement du comte Thiébaut 1er de BarPIC 1622 2 en 1195 (qui permettait aux villageois de s'administrer eux-mêmes) donnaient alors un statut privilégié à la cité et expliquent l'installation de riches marchands, de nobles et de communautés reli-gieuses. La capitale des "Terres Communes" est alors un véritable ilôt de PIC 1619 2paix et de prospérité, neutralité des plus appréciables, au milieu des guerres féodales au Moyen Age et des guerres nationales à l'époque moderne.

Lorsque Louis XIV se rend maître de la région et de Marville en 1655, c'est le début du déclin de la cité, intégrée au royaume de France en 1659.

Dans la rue des Prêtres, notre guide nous a fait découvrir sa  maison (achetée par les moines de l'abbaye d'Orval en 1518 pour leur servir de refuge) avec son escalier à vis en pierre, son sous-sol voûté, sa chapelle et son "accroupi de Marville". 

La balade s'est ensuite poursuivie rue de la Vieille Halle, sur les courtines de la fortification de Marville où nous avons pu admirer les jardins dessinés à la fin du XIXème siècle.

PIC 1631 

Et enfin, PIC 1647-copie-1notre visite s'est achevée par la PIC 1651découverte du cimetière Saint Hilaire, l'un des plus anciens d'Europe, classé monument historique en 1931, véritable atelier local de scuptures. Pour y parvenir, il faut emprunter un chemin romantique qui grimpe vers une colline. A l'entrée du cimetière se dresse un immense cruPIC 1655cifix de bois du XVIIème siècle, le Christ des Lépreux, qui rappelle qu'une léproserie était installée à proximité du cime-tière au XIIème siècle.

Une fois le cimetière d'aujourd'hui franchi, nous avons découvert les tombes anciennes et les nombreuses sculptures religieuses comme ce Christ aux Liens du XVIème siècle attribué à l'école de Ligier Richier ou cette piéta au pied de laquelle se dresse un PIC 1661ensemble de quatre stèles du début du XVème siècle représentant les apôtres, hormis Judas. Plus loin, le monument de la Rédemption est l'un des plus anciens du cimetière.

Mais, le plus surprenant pour le visiteur est sans nul doute l'ossuaire, dit "les os rangés" parce qu'il abrite 40000 ossements méticuleusement disposés (sur 1,60 m de profondeur et 2,70 m de haut) en 1890 par le gardien de l'époque. Au centre, un autel de pierre avec des "horloges", boîtes creusées dans lesquelles sont enfermés des crânes (traitement de faveur pour quelques nantis) qui semblent nous regarder. Au dessus de cet amoncellement de crânes, fémurs, tibias une inscription latine : "HODIE MIHI, CRAS TIBI". Traduisez : Nous avons été comme vous, vous serez comme nous.

PIC 1667

L'église rPIC 1660omane Saint Hilaire est quant à elle située au centre du cimPIC 1672etière. Véritable trésor archéolo-gique, elle abrite de magnifiques stèles datées du XVIème et du XVIIème siècle ainsi que le tombeau du curé Huès, fondateur de la chapelle du Saint Sépulcre (1345).  

Partager cet article

Repost 0
Published by Nadine Groenecke
commenter cet article

commentaires

Jean Nève 03/10/2010 09:03


Merci pour ce bel article
(un Marvilien)


Sylvie Goux 23/09/2010 09:05


Bonjour !
Quel est le rôle de l'accroupi ?
Tes photos sont toujours superbes? tu devrais nous montrer aussi tes tableaux.
Bizz


Nadine Groenecke 23/09/2010 15:17



"L'accroupi de Marville" est ce qu'on appelle en architecture un corbeau, c'est-à-dire une pierre comme c'est le cas ici ou alors une pièce de bois encastrée dans une maçonnerie et en saillie sur
la partie verticale d'un mur pour servir de support. Le corbeau de la maison de Marville est dit "corbeau rabelaisien", clin d'oeil à la pensée truculente de Rabelais. Marville, une
belle idée de visite pour toi lors d'un prochain séjour en Meuse si tu ne connais pas. Le cimetière est à voir absolument.


Bientôt un article me concernant (rédigé par un auteur de ma maison d'éditions) agrémenté de mes tableaux. J'indiquerai son emplacement sur mon blog. 


Merci d'avoir mis un petit mot sur moi sur ton blog Sylvie. Amitiés.


 


 



Présentation

  • : Le blog de Nadine Groenecke
  • Le blog de Nadine Groenecke
  • : Littérature, voyages, sorties culturelles
  • Contact

Biographie

Je suis née le 29 septembre 1963 dans l'ouest de la France, à Le Mazeau, petit village niché au coeur du Marais poitevin. En 1984, je quitte la Vendée pour rejoindre mon futur mari, alors militaire à Etain dans la Meuse et, en septembre, j'obtiens un poste d'enseignante en gestion administrative au lycée de la Doctrine Chrétienne à Verdun (aujourd'hui lycée Sainte-Anne). Mon premier fils naît dans la "Cité de la Paix" en 1988. Après un séjour de trois ans en Allemagne, à Friedrichshafen, retour à Verdun en 1992 où je réintègre mon poste d'enseignante l'année suivante, le temps de mettre au monde mon deuxième fils. C'est en 2004 que je m'essaie à l'écriture, le virus ne m'a plus quittée depuis ; je signe mon premier contrat quatre ans plus tard avec les éditions belges Chloé des Lys.

Recherche

Avis de lecteurs

Trop-plein

N°1

N°2

N°3

N°4 

Sauvetages

N°1

N°2

N°3

N°4

Je ne suis qu'une oeuvre d'art

N°1

N°2

N°3

N°4

Points de vente

- Centre Leclerc de Verdun

- Site éditeur (prix le plus bas)

Attention ! La maison d'édition est fermée
durant les vacances scolaires (belges)

- Site : chapitre.com

- Site : le furet du nord

- Site : sauramps.com

- Site : librairie dialogues.fr

- Site : place des libraires

- Contact direct : nadine.groenecke@laposte.net