Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 05:00

PIC 0101-copie-1

A Ostende, j'ai visité la maison de James Ensor, peintre belge renommé (1860-1949), dont les toiles sont souvent peuplées de masques et de squelettes. Les tableaux qui ornent les murs de la maison ne sont que des reproductions, mais l'endroit vaut tout de même le détour, car il nous transporte dans le monde imaginaire et fantastique de cet artiste dont la peinture annonce le surréalisme.

PIC 0106C'est à l'Académie des Beaux-Arts de Bruxelles,  de 1877 à 1880 que le jeune homme étudie, a-près avoir présenté des dons précoces pour la peinture. Il revient ensuite à Ostende, sa vil-le natale, où il trouve l'inspiration. Il peint dans le SalonPIC 0104 bleu de l'an-cienne boutique de souvenirs de son oncle et de sa tante, où il aime aussi  recevoir d'autres peintres ainsi que des poètes et des écrivains. 

Ce n'est qu'au tournant du siècle qu'il connaîtra la notoriété. Auparavant, sa peinture fantas-magorique, à l'opposé de l'acadé-misme ambiant, déconcertait et avait même été violemment critiquée lors de sa première exposition, en 1881. De même, en 1882, son tableau "La Mangeuse d'huitres" est refusé au salon d'Anvers.  

PIC 0103 bis

PIC 0105  PIC 0109En 1942, il subit la même mésaventure que le héros de mon roman "Sauvetages". On annonce en effet sa mort par erreur à la radio. Pour s'en railler, il décide de revêtir un costume de deuil et d'aller se recueillir sur un monument érigé à sa gloire quelques années plus tôt. 

PIC 0113

La vidéo ci-dessous vous en dira plus sur cette maison unique en son genre, avec ses colifichets et ses objets en tout genre, qui plongent le visiteur dans l'univers d'Ensor.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nadine Groenecke
commenter cet article

commentaires

Marie-Claire 25/06/2011 15:12


Ensor, quel paradoxe entre sa vie de vieux garçon couvé par sa maman et ses toiles délirantes et provocatrices ! La peinture a sans doute été pour lui l'échappatoire qui lui permettait enfin
d'exister.
Ceci me fait penser... Il y a quelque temps, j'ai écrit un conte autour du personnage d'Ensor. Je vais le publier sur mon blog.


Nadine Groenecke 25/06/2011 20:04



J'ai bien hâte de la lire.



Edmée De Xhavée 27/05/2011 18:39


Ca fait plaisir de voir ce que James Ensor peut faire comme effet en dehors de pour les Belges... et ta plume parle d'or! Merci Nadine


Nadine Groenecke 28/05/2011 17:20



Je dois avouer que je ne connaissais pas ce peintre avant ma venue à Ostende.



Pâques 23/05/2011 18:23


J'aime beaucoup cet univers étrange et décalé !!!

A bientôt
Marcelle


Nadine Groenecke 24/05/2011 17:55



Dans cette maison, Ensor s'est créé son monde à lui. On a aussi l'impression d'avoir reculé dans le temps. Une visite qui ne coûte que deux euros et que l'on ne regrette pas.



Philippe D 23/05/2011 05:05


Alors ça, c'est pas du tout mon genre!
Bravo pour ta prestation d'hier! Tu as été à la hauteur!
Et il me semble que tu avais des supporters!
Passe une bonne semaine. A+


Nadine Groenecke 23/05/2011 17:15



Merci Philippe. Pour une timide comme moi, un véritable défi cette interview ! Je suis finalement assez contente du résultat. C'est grâce à Bob qui sait mettre à l'aise et poser les
bonnes questions, un vrai pro !



carine-Laure Desguin 21/05/2011 18:21


Un de mes artistes préférés ! Et ce n'est pas par chauvinisme ! Juré !


Nadine Groenecke 21/05/2011 20:16



J'ai adoré cet univers fantasque, mais les toiles présentes n'étaient que des reproductions, dommage.



Présentation

  • : Le blog de Nadine Groenecke
  • Le blog de Nadine Groenecke
  • : Littérature, voyages, sorties culturelles
  • Contact

Biographie

Je suis née le 29 septembre 1963 dans l'ouest de la France, à Le Mazeau, petit village niché au coeur du Marais poitevin. En 1984, je quitte la Vendée pour rejoindre mon futur mari, alors militaire à Etain dans la Meuse et, en septembre, j'obtiens un poste d'enseignante en gestion administrative au lycée de la Doctrine Chrétienne à Verdun (aujourd'hui lycée Sainte-Anne). Mon premier fils naît dans la "Cité de la Paix" en 1988. Après un séjour de trois ans en Allemagne, à Friedrichshafen, retour à Verdun en 1992 où je réintègre mon poste d'enseignante l'année suivante, le temps de mettre au monde mon deuxième fils. C'est en 2004 que je m'essaie à l'écriture, le virus ne m'a plus quittée depuis ; je signe mon premier contrat quatre ans plus tard avec les éditions belges Chloé des Lys.

Recherche

Avis de lecteurs

Trop-plein

N°1

N°2

N°3

N°4 

Sauvetages

N°1

N°2

N°3

N°4

Je ne suis qu'une oeuvre d'art

N°1

N°2

N°3

N°4

Points de vente

- Centre Leclerc de Verdun

- Site éditeur (prix le plus bas)

Attention ! La maison d'édition est fermée
durant les vacances scolaires (belges)

- Site : chapitre.com

- Site : le furet du nord

- Site : sauramps.com

- Site : librairie dialogues.fr

- Site : place des libraires

- Contact direct : nadine.groenecke@laposte.net