Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 16:34

Le Montespan "- Ça fait quand même chier de devoir tout payer avec des pièces à l'effigie de la tête de l'amant de sa femme ! Surtout qu'il est moche, ce nain sale. Mais qu'est-ce qu'elle lui trouve ?" Tels sont les propos du marquis Louis-Henri de Montespan à l'encontre de Louis XIV dans le livre "Le Montespan" de Jean Teulé.  Après avoir déjà dévoré deux ouvrages de cet auteur (Mangez-moi et Le magasin des suicides), je n'en ai pas moins apprécié celui-ci qui retrace la vie du plus célèbre cocu du XVIIème siècle.
L'histoire d'amour entre le marquis de Montespan et Françoise de Rochechouart de Mortemart avait pourtant bien commencé. Huit jours après leur rencontre, ils sont déjà mariés et n'ont qu'une idée en tête : s'abandonner au plaisir charnel. Dans les premiers chapitres du livre, le lecteur  assiste aux ébats voluptueux du jeune ménage dans sa chambre à coucher et, plus acrobatiques, dans son carosse : "Sous les étoiles en direction de Paris, le carosse des Montespan bringuebale sur la route et le cocher sent bien que les secousses ne proviennent pas uniquement des ornières du chemin royal. A l'intérieur du véhicule, Françoise-Athénaïs chevauche son mari avec frénésie (les huîtres, asperges, haricots vénériques ?...) Face à face et bouche en ventouse. La marquise serre les cuisses pour empêcher la sortie du membre viril dans les cahotages".
 
Les Montespan forment un couple heureux et épanoui  mais sont confrontés à des problèmJean Teulées financiers. Afin d'y remédier, Louis-Henri se porte volontaire pour commander une troupe chargée d'aider le roi à récupérer la ville de Marsal que le duc de Lorraine refuse de céder. A son retour, la marquise met au monde leur premier enfant. Toujours endetté, le jeune père ne tarde pas à repartir à la guerre. Son épouse, de nouveau enceinte, vit mal sa deuxième grossesse et ne supporte plus les privations. Auprès des courtisans qu'elle fréquente dans les soirées mondaines parisiennes, elle se prend à rêver d'une vie meilleure. Dans ces lieux de distractions où elle est tout à son aise, son éloquence naturelle et son époustouflante beauté font d'elle la femme la plus remarquée. Au cours d'une de ces soirées, la duchesse de Montausier lui suggère de postuler pour la très convoitée place de dame d'honneur de la reine. Et le rêve devient réalité...
La marquise est comblée, elle peut désormais profiter des plaisirs frivoles de Versailles. Pendant ce temps, Louis-Henri, rassuré de voir sa moitié enfin épanouie, ne s'offusque pas d'être souvent seul au domicile conjugal.
Et le voilà reparti sur les champs de bataille.
A son retour, une très mauvaise surprise l'attend : Françoise affiche de nouveau un ventre rond et cette troisième grossesse ne doit rien à ses oeuvres étant donné qu'il n'a pas remis les pieds chez lui depuis onze mois. Il doit bien se rendre à l'évidence, le père de ce futur enfant n'est autre que le roi de France !
C'est désormais la descente aux enfers pour Le Montespan qui ne parviendra jamais à arracher son épouse des mains de Louis XIV. Lorsque, bien des années plus tard, celle-ci, délaissée par Sa Majesté, puis chassée de Versailles, souhaite revenir vers lui, il est trop tard. Le marquis va bientôt mourir et refuse de revoir celle qu'il a pourtant tant cherché à reconquérir.
Le récit de Jean Teulé est drôle, captivant, cru aussi. On ne s'ennuie pas une seconde et en plus, on révise son histoire de France.     

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philippe D 23/01/2013 21:19

J'ai aimé aussi. (Par contre, "le magasin des suicides" ne me laisse pas un bon souvenir).
J'ai apprécié le fait que l'auteur se soit mis à la place du cocu.
Bonne fin de soirée.

Nadine Groenecke 25/01/2013 17:36



Pas mal de lecture pour toi aussi d'après ce que j'ai vu sur ton blog. Bon week-end Philippe.



Présentation

  • : Le blog de Nadine Groenecke
  • Le blog de Nadine Groenecke
  • : Littérature, voyages, sorties culturelles
  • Contact

Biographie

Je suis née le 29 septembre 1963 dans l'ouest de la France, à Le Mazeau, petit village niché au coeur du Marais poitevin. En 1984, je quitte la Vendée pour rejoindre mon futur mari, alors militaire à Etain dans la Meuse et, en septembre, j'obtiens un poste d'enseignante en gestion administrative au lycée de la Doctrine Chrétienne à Verdun (aujourd'hui lycée Sainte-Anne). Mon premier fils naît dans la "Cité de la Paix" en 1988. Après un séjour de trois ans en Allemagne, à Friedrichshafen, retour à Verdun en 1992 où je réintègre mon poste d'enseignante l'année suivante, le temps de mettre au monde mon deuxième fils. C'est en 2004 que je m'essaie à l'écriture, le virus ne m'a plus quittée depuis ; je signe mon premier contrat quatre ans plus tard avec les éditions belges Chloé des Lys.

Recherche

Avis de lecteurs

Trop-plein

N°1

N°2

N°3

N°4 

Sauvetages

N°1

N°2

N°3

N°4

Je ne suis qu'une oeuvre d'art

N°1

N°2

N°3

N°4

Points de vente

- Centre Leclerc de Verdun

- Site éditeur (prix le plus bas)

Attention ! La maison d'édition est fermée
durant les vacances scolaires (belges)

- Site : chapitre.com

- Site : le furet du nord

- Site : sauramps.com

- Site : librairie dialogues.fr

- Site : place des libraires

- Contact direct : nadine.groenecke@laposte.net