Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 08:37

Couverture La LiseuseCe livre, on le quitte à regret. A peine terminé, on aurait envie de s'y replonger, de renouer avec l'écriture gracile et cap-tivante de Paul Fournel et d'être capable de décrire aussi bien que lui un artichaut :
L'artichaut est un légume de solitude, difficile à manger en face de quelqu'un, divin lorsqu'on est seul. Un légume méditatif, réservé aux bricoleurs et aux gourmets. D'abord du dur, du charnu, puis, peu à peu, du plus mou, du plus fin, du moins vert. Un subtil dégradé jusqu'au beige du foin qu'un dernier chapeau pointu de feuilles violettes dévoile. La vinaigrette qui renouvelle son goût au fil des changements de texture. Un parcours que l'on rythme à sa guise. Rien ne presse dans l'artichaut. On peut sucer une feuille pendant plusieurs minutes, jusqu'à l'amertume, on peut, au contraire, racler des incisives la chair de plusieurs feuilles à la suite pour se donner une bouchée consistante. La seule figure interdite est celle de l'empiffrement. Un légume qui a ses règles d'élégance. Puis vient le moment distrayant de l'arrachage. Saisi entre pouce et couteau, le foin cède en toison en une sorte de saisissant raccourci amoureux. Enfin arrive le moment de la récompense : à la fourchette et au couteau on peut entrer dans le coeur du légume, priant le jardinier de n'y avoir laissé aucun arrière-goût de farine. 
C'est dans le restaurant où il a ses habitudes que Robert Dubois, le personnage principal de ce roman, disserte sur ce légume,  Editeur de métier, plus de toute première jeunesse, il nous fait découvrir le monde du livre, un univers en plein bouleversement avec l'arrivée de la liseuse, cette tablette tactile peuplée de livres virtuels qu'il va tenter d'apprivoiser. Car l'outil est plutôt déstabilisant pour cet Paul Fournel"homme des marges et de la mine de plomb". Voici comment il relate la première sortie de sa liseuse en ville :
Elle commence par rater en beauté le test de la poche. Elle est trop grande pour la poche de côté de ma veste, elle n'est pas assez souple pour être forcée dans la poche taillée en biais de l'imper-méable, il est illusoire de vouloir la glisser dans la poche porte-feuille du veston. Quand bien même serait-elle plus petite qu'elle me ferait un pectoral de rétiaire et que ses bords vifs en viendraient fatalement à creuser leurs trous dans la doublure. Ignorons les poches de pantalon : le poids de l'engin vous exposerait à vous retrouver debout sur le trottoir, en caleçon à fleurs, le pantalon tirebouchonné autour des chevilles.
J'ai suivi avec délices le quotidien de cet éditeur passionné, nostalgique des piles de livres et de l'odeur du papier. A évoquer avec autant de justesse le monde de l'édition à l'ancienne, on comprend que Robert Dubois n'est autre que Paul Fournel. Son ancien métier lui colle encore à la peau et c'est avec un humour teinté de mélancolie qu'il retrace le passé, et avec un regard de curiosité amusée qu'il nous livre ses impressions sur la liseuse.
A la fin de son ouvrage, cet Oulipien nous apprend que son texte correspond à une sextine (6 strophes de 6 vers et un tercet), une forme poétique inventée au XIIème siècle. Est-ce cette contrainte littéraire qui donne une saveur si particulière à ce livre ? Elle renforce en tout cas le talent de cet auteur et je piaffe d'impatience de découvrir le reste de son oeuvre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nadine Groenecke - dans Lecture La liseuse Paul Fournel
commenter cet article

commentaires

DF 19/11/2012 08:58

Merci de votre visite sur mon blog! A mon tour, je vais me balader sur le vôtre.

DF 17/11/2012 22:09

J'en parle justement en ce jour sur mon blog:

http://fattorius.over-blog.com/article-la-liseuse-de-paul-fournel-l-oulipo-vivant-au-xxie-siecle-112546186.html

Il y a peut-être aussi quelque chose à chercher là-dedans sur la rencontre des générations, fructueuse pour le coup: l'éditeur, contraint au changement par sa hiérarchie, sait en faire son miel...
Et plus largement, je vois là une métaphore de ce que pourrait être l'Oulipo (dont l'auteur est un membre éminent) à l'heure des nouvelles technologies.

Nadine Groenecke 18/11/2012 16:58



Je ne m'étais pas aventurée aussi loin que vous dans ma réflexion sur le livre de Paul Fournel. Votre blog est très intéressant, je continuerai donc à l'explorer et j'en profiterai pour
y piocher des idées de lecture. Bonne fin de week-end.



Philippe D 09/05/2012 21:49

Je ne connais pas mais le sujet est intéressant. Pour le moment, je ne suis pas intéressé par tous ces e-book et autre liseuse...
J'ai besoin du livre en mains.
Bonne fin de soirée.

Nadine Groenecke 10/05/2012 22:46



Je n'ai pas encore expérimenté ce nouvel outil mais je pense que j'aurais moi aussi du mal à abandonner le livre papier.



Présentation

  • : Le blog de Nadine Groenecke
  • Le blog de Nadine Groenecke
  • : Littérature, voyages, sorties culturelles
  • Contact

Biographie

Je suis née le 29 septembre 1963 dans l'ouest de la France, à Le Mazeau, petit village niché au coeur du Marais poitevin. En 1984, je quitte la Vendée pour rejoindre mon futur mari, alors militaire à Etain dans la Meuse et, en septembre, j'obtiens un poste d'enseignante en gestion administrative au lycée de la Doctrine Chrétienne à Verdun (aujourd'hui lycée Sainte-Anne). Mon premier fils naît dans la "Cité de la Paix" en 1988. Après un séjour de trois ans en Allemagne, à Friedrichshafen, retour à Verdun en 1992 où je réintègre mon poste d'enseignante l'année suivante, le temps de mettre au monde mon deuxième fils. C'est en 2004 que je m'essaie à l'écriture, le virus ne m'a plus quittée depuis ; je signe mon premier contrat quatre ans plus tard avec les éditions belges Chloé des Lys.

Recherche

Avis de lecteurs

Trop-plein

N°1

N°2

N°3

N°4 

Sauvetages

N°1

N°2

N°3

N°4

Je ne suis qu'une oeuvre d'art

N°1

N°2

N°3

N°4

Points de vente

- Centre Leclerc de Verdun

- Site éditeur (prix le plus bas)

Attention ! La maison d'édition est fermée
durant les vacances scolaires (belges)

- Site : chapitre.com

- Site : le furet du nord

- Site : sauramps.com

- Site : librairie dialogues.fr

- Site : place des libraires

- Contact direct : nadine.groenecke@laposte.net