Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 06:58
Quelques jours dans les Vosges (1.d/Vittel)

Après les thermes et le parc de Vittel, je vous propose de découvrir la ville. Ne manquez surtout pas de visiter le musée du Patrimoine et du Thermalisme qui présente de nombreux objets anciens et photographies d'époque à travers douze tableaux, très bien agencés. Les amateurs de machines à sous se rendront évidemment au casino, avenue Amboise Bouloumié, et pourquoi pas à son restaurant "Le Privilège". Nous y avons très bien déjeuné. En face, le club Méditerranée est propriétaire d'un superbe immeuble. Une fois l'avenue remontée, si on tourne à droite, place de la Marne, on arrive à la gare, construite de 1926 à 1928 et qui a conservé son mobilier d'origine. Un saut dans le temps très surprenant ! Au n°2 de la même place, un petit arrêt s'impose dans la fabrique artisanale de bonbons Delisvoges, installée dans les anciennes toilettes publiques. Impossible de ressortir les mains vides. Depuis, je suis accro ! On traverse ensuite le centre-ville qui ne présente pas d'intérêt particulier.

En arpentant les autres rues, j'ai été frappée par le nombre d'hôtels laissés à l'abandon, de grandes bâtisses qui témoignent du faste du début du XXème siècle. Durant la deuxième guerre mondiale, nombre d'entre eux ont servi d'hôpitaux de campagne. L'hôtel Continental est alors rebaptisé "HCC, Hôpital Complémentaire Continental". Après l'armistice de 1940, il passe sous le contrôle du commandement allemand et est réaffecté en "Hôpital fermé pour prisonniers de guerre". Avec les hôtels avoisinants, il est inclus dans une enceinte hermétique, délimitée par un réseau de barbelés de plus de trois mètres de haut où sont enfermés des prisonniers français, anglais, canadiens et américains. Des détenus juifs polonais sont emprisonnés en marge du camp, leurs conditions de détention sont plus difficiles que celles des autres prisonniers, trois convois les achemineront vers leur terrible destin, à Auschwitz. Avenue de Châtillon, un panneau accroché sur la façade au crépi rose de la villa "La providence" rappelle cette tragédie.

Quelques jours dans les Vosges (1.d/Vittel)
Quelques jours dans les Vosges (1.d/Vittel)
Quelques jours dans les Vosges (1.d/Vittel)
Quelques jours dans les Vosges (1.d/Vittel)
Quelques jours dans les Vosges (1.d/Vittel)
Quelques jours dans les Vosges (1.d/Vittel)
Quelques jours dans les Vosges (1.d/Vittel)
Quelques jours dans les Vosges (1.d/Vittel)
Quelques jours dans les Vosges (1.d/Vittel)
Quelques jours dans les Vosges (1.d/Vittel)
Quelques jours dans les Vosges (1.d/Vittel)
Quelques jours dans les Vosges (1.d/Vittel)
Quelques jours dans les Vosges (1.d/Vittel)
Quelques jours dans les Vosges (1.d/Vittel)
Quelques jours dans les Vosges (1.d/Vittel)
Quelques jours dans les Vosges (1.d/Vittel)

Partager cet article

Repost 0
Published by Nadine Groenecke - dans Vittel Vosges
commenter cet article

commentaires

Philippe D 21/01/2014 21:51

Un petit tour dans les Vosges? Pourquoi pas?
Bonne fin de soirée.

Nadine Groenecke 22/01/2014 21:59

Un bel endroit pour se ressourcer.

Présentation

  • : Le blog de Nadine Groenecke
  • Le blog de Nadine Groenecke
  • : Littérature, voyages, sorties culturelles
  • Contact

Biographie

Je suis née le 29 septembre 1963 dans l'ouest de la France, à Le Mazeau, petit village niché au coeur du Marais poitevin. En 1984, je quitte la Vendée pour rejoindre mon futur mari, alors militaire à Etain dans la Meuse et, en septembre, j'obtiens un poste d'enseignante en gestion administrative au lycée de la Doctrine Chrétienne à Verdun (aujourd'hui lycée Sainte-Anne). Mon premier fils naît dans la "Cité de la Paix" en 1988. Après un séjour de trois ans en Allemagne, à Friedrichshafen, retour à Verdun en 1992 où je réintègre mon poste d'enseignante l'année suivante, le temps de mettre au monde mon deuxième fils. C'est en 2004 que je m'essaie à l'écriture, le virus ne m'a plus quittée depuis ; je signe mon premier contrat quatre ans plus tard avec les éditions belges Chloé des Lys.

Recherche

Avis de lecteurs

Trop-plein

N°1

N°2

N°3

N°4 

Sauvetages

N°1

N°2

N°3

N°4

Je ne suis qu'une oeuvre d'art

N°1

N°2

N°3

N°4

Points de vente

- Centre Leclerc de Verdun

- Site éditeur (prix le plus bas)

Attention ! La maison d'édition est fermée
durant les vacances scolaires (belges)

- Site : chapitre.com

- Site : le furet du nord

- Site : sauramps.com

- Site : librairie dialogues.fr

- Site : place des libraires

- Contact direct : nadine.groenecke@laposte.net