Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 18:30
J'ai lu "Nous n'étions pas armés" de Christine de Védrines

Vous souvenez-vous de cette famille de onze personnes victime d'un redoutable manipulateur durant neuf ans ? La presse les avait surnommés "Les reclus de Monflanquin". Deux d'entre eux, Christine et Charles-Henri de Védrines, sont venus apporter leur témoignage à Verdun, le 18 octobre dernier, lors d'une conférence organisée par l'association Secticide qui lutte contre les dérives sectaires depuis déjà de longues années. Des propos poignants et terrifiants, complétés par les explications éloquentes de Daniel Picotin, exfiltreur et avocat des victimes.

Christine de Védrines, dans son livre "Nous n'étions pas armés", retrace le long calvaire qu'elle a vécu avec ses proches : la rencontre avec le manipulateur, son impuissance à dessiller les yeux de son mari, la dépossession progressive de tous les biens du couple, leur vie à Oxford, sous la coupe de l'individu sans foi ni loi qui les gruge et monte les membres de la famille les uns contre les autres, sa fuite seule, l'exfiltration de ses proches, réalisée par une équipe de spécialistes et sa reconstruction.

Mais comment une famille respectable et bien installée socialement a-t-elle pu sombrer dans un tel drame ?

Il nous fallait regarder les choses en face : telle qu'on pouvait la lire dans la presse, ou même en écoutant les témoignages, notre histoire offrait des apparences difficiles à comprendre : une famille d'aristocrates, fortunée au regard aujourd'hui du citoyen moyen, se laisse gruger par un personnage falot, peu séduisant, gobe toutes les insanités qu'il leur débite pour finir esclavasigée par lui. Notre naïveté désarmée pourrait prêter à sourire. Même nous, le retour sur le déroulement de l'affaire nous laissait encore incrédules ! Et pourtant, cela avait existé, nous étions des gens normaux, avec un niveau d'études élevé. Non, ça n'arrivait pas qu'aux autres.

L'ouvrage de Christine de Védrines, tout comme les propos tenus par Maître Picotin lors de la conférence, avec notamment une information sur "l'abus de transfert", m'ont permis de mieux comprendre comment ces hommes et ces femmes avaient pu se laisser berner de la sorte.

Selon les experts, 80 % d'entre nous peuvent être, un jour, victimes d'une emprise mentale. Les manipulateurs et gourous en tout genre fleurissent un peu partout en France sans inquiéter pour autant les pouvoirs publics. Trop peu de moyens sont actuellement déployés pour lutter contre ce fléau et le mécanisme de l'emprise mentale est encore méconnu des psychiatres, des avocats, des gendarmes...

Sans le courage de Christine de Védrines, qui a su faire preuve d'une force de caractère exceptionnelle pour se sortir des griffes de l'individu sans foi ni loi qui l'a affamée, battue, empêchée de dormir, salie auprès de ses proches et ruinée, que serait devenue cette famille ?

Le livre s'achève sur les témoignages successifs des trois enfants et de leur père. Malgré cette expérience des plus traumatisantes, la famille reste soudée et chacun de ses membres se reconstruit petit à petit.

Charles-Henri conclut avec la phrase suivante : Aujourd'hui, être cinq à lutter ensemble et à croire en demain alimente ma force. Le gynécologue, devenu jardinier en Angleterre et contraint là-bas de reverser 90 % de son salaire à l'escroc qui le manipulait, a aujourd'hui retrouvé ses patients à Bordeaux. Car, à l'âge où il était en droit d'aspirer à une retraite paisible et confortable, il a dû reprendre son métier de gynécologue pour survivre.

Si vous souhaitez avoir plus d'informations sur l'emprise mentale et les dérives sectaires, voici l'adresse du site de Secticide : http://secticide.pagesperso-orange.fr/

Cette association, qui a vu le jour en 1994, se donne, entre autres, comme objectif "d'assurer par toute action éducative et sociale (conférences, colloques, expositions) l'information claire et objective du citoyen en vue de démasquer les pièges que lui tendent les sectes qui cherchent à l'asservir et à l'exploiter".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Edmée De Xhavée 21/03/2015 11:52

Je découvre ton article aujourd'hui en lisant celui de Sandrine... oui, nous pouvons tous être victimes de ces gourous, de ces prédateurs de notre pensée.

Nadine Groenecke 21/03/2015 13:12

J'ai rencontré Charles-Henri et Christine à Verdun et à Bruxelles, où ils sont venus apporter leur témoignage. J'ai passé un peu de temps avec eux et j'ai pu réaliser que personne n'est à l'abri. Ils ont eu le malheur d'être présenté à un homme particulièrement dangereux et ils sont progressivement tombés sous sa coupe. L'association Secticide, dont je suis adhérente, lutte contre toutes les dérives mentales. Avant mon adhésion, je n'aurais jamais pu imaginer qu'il y avait autant de personnes concernées par ce fléau.

Philippe D 23/11/2013 21:59

Je ne connais pas du tout mais c'est sans nul doute intéressant.

Nadine Groenecke 24/11/2013 19:36

Un témoignage qui fait froid dans le dos. L'emprise mentale peut un jour nous concerner et on n'en parle pas assez. Bonne reprise demain Philippe.

Présentation

  • : Le blog de Nadine Groenecke
  • Le blog de Nadine Groenecke
  • : Littérature, voyages, sorties culturelles
  • Contact

Biographie

Je suis née le 29 septembre 1963 dans l'ouest de la France, à Le Mazeau, petit village niché au coeur du Marais poitevin. En 1984, je quitte la Vendée pour rejoindre mon futur mari, alors militaire à Etain dans la Meuse et, en septembre, j'obtiens un poste d'enseignante en gestion administrative au lycée de la Doctrine Chrétienne à Verdun (aujourd'hui lycée Sainte-Anne). Mon premier fils naît dans la "Cité de la Paix" en 1988. Après un séjour de trois ans en Allemagne, à Friedrichshafen, retour à Verdun en 1992 où je réintègre mon poste d'enseignante l'année suivante, le temps de mettre au monde mon deuxième fils. C'est en 2004 que je m'essaie à l'écriture, le virus ne m'a plus quittée depuis ; je signe mon premier contrat quatre ans plus tard avec les éditions belges Chloé des Lys.

Recherche

Avis de lecteurs

Trop-plein

N°1

N°2

N°3

N°4 

Sauvetages

N°1

N°2

N°3

N°4

Je ne suis qu'une oeuvre d'art

N°1

N°2

N°3

N°4

Points de vente

- Centre Leclerc de Verdun

- Site éditeur (prix le plus bas)

Attention ! La maison d'édition est fermée
durant les vacances scolaires (belges)

- Site : chapitre.com

- Site : le furet du nord

- Site : sauramps.com

- Site : librairie dialogues.fr

- Site : place des libraires

- Contact direct : nadine.groenecke@laposte.net